Houba, Bouvier d’Appenzell, dimanche 20/01/13

Dimanche 20 janvier,

Déjà trois jours de passés, vendredi Houba a pris conscience de l’étendue de son « terrain de jeux » et nous a appris qu’il est vain de vouloir interdire de sauter à un kangourou ! Nous le prenons dans les bras pour descendre les marches au jardin, il fait des bisous et attend sagement que nous le déposions dans l’herbe ……. Et tout à coup il pique un sprint digne de Usain Bolt pour revenir à la maison en sautant les marches avec la légèreté d’une plume. On bloque une issue, il passe de l’autre côté. Il a compris les trois accès  et lui enjoindre de nous attendre pour grimper les marches, c’est peine perdue.

Houba est propre la nuit,  depuis qu’il est à la maison ; la journée, il semble avoir intégré que « caca » c’est dehors (pourvu qu’il ne me fasse pas mentir !) question « pissou » c’est plus compliqué, en vrai petit mec, il a tendance à ouvrir le robinet  plus que de raison et s’oublie régulièrement quant on ne s’y attend pas le moins du monde.

Houba-story-5250.JPGSavana ne tolère aucune intrusion du côté de son panier, ce qui ne manque pas d’exciter notre petit Bou, il fait des bonds (pour un marsupilami c’est somme toute assez normal) au plus près de la demoiselle en aboyant furieusement.  Le reste du temps ils n’en sont pas encore à la joyeuse fraternité, mais les travaux d’approche ont commencé. Il n’est plus rare que Savana ne s’empare d’un joujou à tirer et n’invite Houba à la suivre, mais pour le moment ils se méfient encore l’un de l’autre. Et chaque fois que je prend l’appareil photo, le jeu s’arrête (je les aurais un jour..)

Houba a fait connaissance avec les copines du club canin, je ne comptais plus, seuls ses petits camarades l’intéressaient. Que d’émotions !

Houba voyage avec nous dans sa vari kennel lorsque nous avons des courses à faire, passé quelques pleurs, le roulis de la voiture le berce, il s’endort. Samedi soir présentation des petits neveux 4 et 8 ans, encore des émotions fortes : premières secondes derrière les canapés pour observer sans être atteignable. Dès que je me suis assise par terre, Houba est sorti de sa cachette et s’est posé sur moi pour voir les petits hommes de plus près. Houba-story-5262.JPGNous avons joué une demi heure, et hop, dans le parc. Les enfants auraient continué volontiers mais le BB marsupilami a besoin de beaucoup de sommeil. Il a eu droit a une deuxième courte séance après le repas. Résultat : ce matin grass mat’ : Houba n’a pleuré qu’à 7 heures, un record !

Dans la journée il devient de plus en plus difficile d’obtenir qu’il aille au lit,  c’est un rebelle ! et, au jardin, Monsieur veut gouter à tout : brindilles, feuilles mortes, goutte à goutte, outre la peur qui nous tenaille qu’il n’avale une plante nocive, nous pouvons être surs qu’il va nous redécorer le jardin.

On se demande pourquoi on achète des jouets : Houba s’est pris d’amour pour une vielle chaussette et joue comme un fou avec une bouteille d’eau vide ; la preuve en image.

C’est un adorable chiot très dynamique, et super joyeux, un vrai bonheur ! par contre je suis certaine, que ça va être une forte tête … A bientôt pour la suite des aventures de Houba BB  Suite  Houba, Bouvier d’Appenzell, mardi 22/01/13

 

Vous aimerez aussi...

1 réponse

  1. audrey dit :

    Très heureuse de voir que Houba fait votre bonheur!! bien sûr j’ai été triste pour Nougat et je sais que ça dû être un moment douloureux.

    Mais Houba est là et en vous lisant et en le voyant je regrettes de ne pas être là pour voir ce petit bout de poils.

    J’attends de lire la suite de ses avantures avec impatience et surtout l’évolution avec sa “grande soeur”.

    Bises à vous