Houba, bouvier d’ Appenzell, le 26 novembre quelle journée !

meme-pas-froid.JPGIl faisait un peu moins froid hier, et le vent était tombé =  direction la Grande Motte ou nos deux compères auront le choix entre pinède et ponant. A peine le rivage en vue, l’option choisie ne laisse aucun doute : beuglements les pattes dans l’eau jusqu’au lancer des phares flottants. courir-cote-a-cote.JPG 

Les courses poursuites sur la terre ferme durent un peu plus longtemps que d’habitude, néanmoins la mégère et le marsu-ado protestent de toute la puissance de leurs cordes vocales lorsque nous tardons à envoyer leurs précieux jouets  dans l’eau (nous qui pensions qu’ils avaient froid) .

courir-ds-l-eau.JPG eclaboussures.JPG

Après une bonne sieste, Houba est réquisitionné pour une toute autre activité : aller chercher les enfants à l’école. Il fait presque nuit, il y a foule : des deux pattes de toutes les tailles, qui courent et qui crient. Le petit Prince grogne un peu, je lui mets la muselière pour  rassurer  les parents. Les enfants se pressent pour le voir et le caresser. Le zébulon au début, à la queue toute déroulée, mais très vite il reprend fière allure, et c’est le plus grand des petits neveux qui tient la laisse sur le chemin du retour (bien encadré que tout le monde se rassure)  Savana joue les râleuses dans son panier, tandis qu’un joyeux trio joue à la mêlée de rugby. Le bulldozer fait, cette fois encore, pattes de velours avec les petits qu’il ne lâche pas d’un coussinet. attentifs.jpg la-melee.JPG

trio.JPG

 Suite  Houba, bouvier d’Appenzell, dimanche 1er décembre

Vous aimerez aussi...

1 réponse

  1. gilda dit :

    Queue déroulée? Houla Houba pas tranquille alors…la queue de l’appenzell c’est leur baromètre…

    Hier moi aussi je suis allée au lac, mais l’eau jurassienne est sûrement + froide que la “tienne” lol

    Un jouet flottant avec les vaguelettes où Hoshi le border n’avait pas pied, ben faut pas coire : c’est la titine appenzell qui est allée le récupérer!