Houba, bouvier d’ Appenzell a la Nationale d’Elevage

NE Viaduc3706

sur la route, le superbe viaduc de Millau

 

La Nationale d’élevage ! L’idée de rencontrer, enfin,  plein d’Appenzells avait balayé toutes nos objections : la journée de route (6 heures plus les pauses) pour rejoindre Lamotte Beuvron, l’obligation de laisser la mégère-mal -apprivoisée au chenil,  l’ambiance film de Fellini des expos de beauté, la grande question du comportement du marsupilami ne serait-ce qu’à l’hôtel … Rien n’a entamé le plaisir du départ pour cette rencontre exceptionnelle.

Check list pointée, nous avons pris la route à 8 h du matin, option autoroute du massif central surement plus calme et, les paysages !… Nous choisissons des haltes  d’autoroute boisées  permettant au zébulon de jouer à la balle en toute sécurité et de libérer son trop plein d’énergie. Vers 15 h30 nous arrivons à destination : le Moulin de Villiers , logis de France qui accepte les chiens sympathiquement, pas du bout des pattes.

L’endroit est charmant, atypique, presque hors norme, pour en savoir davantage  www.tripadvisor.fr (promis un avis détaillé dès demain) . Le temps de poser les valises (la notre et celle de Houba) et nous filons repérer le parc équestre http://www.ffe.com/parc/Le-Parc-Equestre-Federal qui accueille la NE.  (140 hectares).

Martine et Edmund (des Princes Noirs de l’Occitanie) sont arrivés avec Maman Djinn et papa Nelson dans le camping car. Djinn a tôt fait de remettre son rejeton en place,  lequel fait une grosse fête à Martine dont il reconnaît vraisemblablement la berceuse « Doubidoubidou » Pour Nelson, par contre, le fiston n’est rien d’autre qu’un  rival. Décidément ces deux la ne se ressemblent  pas que physiquement !!!

Nous partons à la chasse aux renseignements : le test de caractère du lendemain annoncé pour 8h30  a-t-il un ordre de passage ? (dormir un peu plus ne serait pas de refus)  Où aura-t-il lieu précisément ? Raté ! il y a des questions qu’il vaut mieux ne pas poser : pas d’ordre de passage et nous sommes priés de venir dès 8 h pour « faire la foule » .

8h ??? Compte à rebours = 10 mn de route, 5mn pour trouver une place et regagner le champ dévolu à l’épreuve, 30 mn pour défouler le marsupilami avant, 1h pour se préparer et avaler un café, 15mn pour les urgences de Houba au saut du lit … Ca donne un réveil à 6h, encore 

NE rencontre paon 1646 Samedi 6 h j’enfile un jogging par dessus le pyjama pour sortir le Petit Prince noir lequel avait déjà tenté de me réveiller à deux reprises à grands coups de langue. Pas question de lâcher Houba : l’étang lui tend les pattes, et l’eau vive des ruisseaux qui entourent la propriété a pour lui le chant des sirènes. Pas question non plus de se rouler dans la boue avant la « grande parade » Commence pour moi une séance de musculation forcenée qui ne s’arrêtera que lundi matin : Non, pas dans l’eau, Non pas dans la boue, Non tu laisses les canards, les oies, les poules, les paons !

Nous voici presque à l’heure indiquée, comme de braves petits soldats, sur le champ de bataille. L’homme est enrôlé pour « faire la foule » et nous attendons notre tour au milieu des nounours (Bouviers Bernois) La musculation continue, Houba est dans la nature : nature = liberté, il ne comprend vraiment pas pourquoi 1) il ne peut pas aller flairer partout, 2) toutes ces femelles qui font palpiter sa truffe sont interdites d’approche 3) des mâles entiers osent impunément fouler la même herbe. J’ai eu beau ne lui donner qu’ ¼ de sa ration matinale, aucune gâterie ne l’intéresse, ni même le pouet de la balle, j’ai perdu mon chien et je ne vais pas tarder à perdre la main qui tient la laisse …

NE ds la foule 1662Enfin notre tour arrive. Notre couple doit faire des aller retour au milieu d’une haie de 2 pattes, Houba se fiche comme de sa première croquette des êtres humains, il se prend pour un pointer et marche, truffe collée par terre, indifférent à tout ce qui se passe autour de lui, y compris aux ordres donnés. La foule forme un cercle très serré qui se rapproche doucement une première, fois, très vite, une seconde. Houba est imperturbable. Dans la foule 2 volontaires l’appellent à tour de rôle, le marsupilami va joyeusement voir celle qui sait comment lui parler (accroupie en tapant dans les mains, normal, c’est une maîtresse qui fait partie de notre groupe d’Appenzells). Nous quittons la foule pour la seconde partie du test : passer dans un tunnel de rubans plastique, marcher sur une bâche, tourner autour de parapluies, de moulins à vent, ne pas sursauter au klaxon, bruits divers, grosses peluches, On se croirait à l’école du chiot. Test réussi les coussinets dans la truffe. Le juge me gratifie même d’un “il est calme pour un Appenzell”, (l’aboiement contrôlé est l’une de mes rares réussites) Certes on ne s’est pas montré sous un jour « premier de la classe en éducation » mais ce n’était pas le but du test. OUF ! Pas question de quitter les lieux : les précieux certificats ne seront remis que le soir … Déjà 4 heures qu’on piétine. Le petit groupe de poils ras s’éparpille. Jennifer, la maîtresse de Hélia, frangine du marsupilami n’est toujours pas arrivée. NE Mart Jen Jul Helia 3723 Nous repartons vers le parking et, Bingo, une jolie queue enroulée en vue. Enfin nous rencontrons Jennifer, Julien et Hélia en VRAI, inutile de dire que le zébulon est comme un foufou devant la belle frangine, en chaleur de surcroit !

NE H avec Martine et Jen 3728 Nous passons un bon moment « en famille » dans une pâture éloignée,  le marsupilami, incestueux,  fait du charme a la maman de sa belle, pour un peu il lui montrerait ses bons côtés. L’homme propose de le mettre aux enchères, Jennifer fait une offre.

 Martine, énergique, prend le tombeur en « mains », il fait moins l’enfant gâté. Elle a l’habitude des expos, nous décidons qu’elle présentera l’enfant terrible demain. Video 


Houba et Martine des Princes Noirs de l… par f100003165446326

Hélia n’a pas pu passer son test de caractère (pourtant payé) cause trop de candidats. Nous apprendrons le lendemain soir, qu’en fait ils ont rappelé au micro (portée 50 mètres sur un domaine de 140 hectares ! les SMS ça existe !) les 8 candidats refusés car il y a eu des désistements, donc ………. Ils ont inscrits en dernière minute des non inscrits (vive l’organisation)

Nous sommes priés de venir TOUS à 8h le lendemain pour le contrôle vétérinaire (277 Bernois + les poils ras pour 1 seul vétérinaire) début des jugements à 9h (en théorie) aucun horaire communiqué. La suite ….  Houba, bouvier d’ Appenzell a la Nationale d’Elevage, suite

Vous aimerez aussi...