Ma prothèse hanchentée : épisode 1

A J + 1 mois de ma prothèse de hanche je marche bien, je conduis, je fais du vélo d’intérieur 😀 , l’histoire :
J’ai 30 ans dans  ma tête (bon disons 40) mais d’un coup j’ai eu 100 ans, certains se reconnaitront : Impossible d’attacher mes lacets même en posant le pied sur une chaise, je suis obligée de faire un stretch total (interdit aux lombalgiques)  et vernir mes ongles de pieds du côté droit relève de l’exploit, je boite et une douleur sourde m’accompagne ……..  Flash back :

Eté 2017 je reprenais le footing grâce à l’application gratuite d… et je me régalais à courir 20 minutes sans interruption,  moi l’ex lycéenne qui,  à l’époque, usait de tous les subterfuges pour se faire dispenser de course à pied.  Bien sur, entre temps, la business Woman avait fréquenté assidument les salles de sport à l’heure du déjeuner, mais, l’heure des loisirs ayant sonné, le naturel avait repris ses droits : ballades  avec les 4 pattes 1 jour sur 2, certes,  1 heure de cardio lorsque l’aiguille du pèse personne penchait dans la mauvaise direction mais footing non merci. Et puis, la passion de l’agility (course d’obstacles en équipe chien/maître) aidant, je m’étais remise à courir pour améliorer nos chances de remporter des podiums.

Les Fêtes et les intempéries hivernales ont donné un coup de frein brutal aux entrainements  mais RAS côté forme. Un voyage en Espagne,  de la famille plein la maison, de gros travaux en préparation, je pratique de moins en moins l’agility et ne me rends pas compte que mon cartilage fond plus vite que le chocolat au bain marie. Résultat, en 6 mois, ma hanche me lâche,  me voilà os contre os,  ………  Je marche (pas question de baisser… les jambes en l’occurrence) avec la grâce d’une otarie ou de Tartine Mariol pour ceux qui ont connu la BD.

Arthrose ? Et si j’avais autre chose ? (angoisses nocturnes) La douleur irradie l’aine, le genou, impossible de me faire une beauté des pieds et pour attacher les lacets de ma basket droite, je dois me lancer dans un étirement-contorsion spectaculaire. Mais,  plus de doute, les symptômes de coxarthrose destructrice rapide sont confirmés par la radio.

Je pars à la pèche aux infos sur le meilleur chirurgien de la hanche du secteur, 2 noms reviennent, je suis les conseils de mon amie généraliste,  et rendez vous est pris avec celui que j’appellerai Mr M.

5 Juillet 1errendez vous, il est presque à l’heure, ça j’aime ! Examen de la radio et de la patiente, verdict : plus de cartilage du tout,  aucun espoir d’amélioration avec l’acide hyaluronique, Mr M. pense que la prothèse est la seule issue et me fait une description presque idyllique de l’intervention. Il a besoin d’un scanner pour savoir si le « matériel » que j’ai en place va le gêner un peu, beaucoup, ou pas du tout.  (Un grave accident de voiture qui remonte à 30 ans, avait eu pour conséquence, entre autres, une fracture du cotyle, consolidé avec une plaque en fer a cheval et 4 visses) Justement, je voudrais tenter l’infiltration sous scanner. Le Dr, bien que sceptique sur les chances d’amélioration possibles, est OK ; seul inconvénient, en cas d’échec,  il faudra attendre 3 mois après l’infiltration pour pouvoir opérer. Je sors de là avec une certitude : je n’irais pas solliciter un deuxième avis. Mr M. m’inspire confiance.

12 Juillet, J’ai choisi le radiologue le plus expérimenté des infiltrations sous arthroscanner, celui qui a « sauvé » l’épaule de l’homme. J’y crois de toutes mes forces, …  « Il faut compter 2 à 3 jours pour juger ». Soulagement léger et éphémère. Hélas c’est un échec ! je ne couperai pas à l’intervention, je suis bonne pour une prothèse de hanche.

26 Juillet, 2èmeRV, le Dr M. ne perd pas de temps en conjectures. On parle prothèse de hanche, point. « Je rentre à J moins 1, je sors à J + 2, pas de rééducation, de la marche. Méthode non invasive, protocole Sherpa *, mis en place à la clinique sur un modèle expérimenté dans les pays nordiques. » (J’apprendrai plus tard que c’est le Dr M. qui est à l’initiative de ce programme)

Compte tenu de la plaque et des visses qui fixent mon cotyle il opèrera en voie postérieure et seule une visse pourrait le gêner, à vérifier le moment venu. On prend date  ? « A condition d’avoir une chambre individuelle vue sur la mer » La mer on la voit de son bureau, justement,  il me la montre – pour me dérider ? –  Admission le  2 octobre, intervention le 3 (quoi, déjà ? mon anniversaire est le 16 … et je m’étais fait mon petit calcul : 3 mois  ce ne sera pas avant la fin Octobre … Après tout, plus vite ce sera fait, plus vite le cours de ma vie pourra reprendre) j’acquiesce et me voilà entre les mains de sa secrétaire pour les formalités administratives … je ressors avec un super dossier à remplir, des examens à faire, des ordonnances, une série de séances de kiné préparatoires à l’intervention … une infirmière coordinatrice doit me contacter et je dois être convoquée à une journée d’information et d’analyses complémentaires.  Je suis un peu assommée.

 

* Le programme SHERPA (Service d’Hospitalisation, d’Education et de Rééducation après Prothèse Articulaire) repose sur un partenariat entre votre chirurgien, votre anesthésiste, votre kinésithérapeute, la Polyclinique et vous-même.Le but de ce programme est de permettre, par un accompagnement personnalisé, d’obtenir le meilleur résultat possible de l’ opération et de reprendre plus rapidement et en toute sécurité les activités de la vie quotidienne.

ma prothèse hanchentée épisode 2

 

Vous aimerez aussi...

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *